La nouvelle année s’accompagne de promesses, par exemple, de commencer un régime alimentaire, de changer de voiture, de quitter la maison et de collecter de l’argent, parmi bien d’autres. Il est très courant de commencer la nouvelle année avec des dettes, mais il faut essayer de les effacer toutes. Sinon, il sera très difficile d’équilibrer les comptes et de rassembler l’argent. Si vous avez des dettes de carte de crédit ou de chèque spécial, essayez de parler à votre directeur pour essayer de faire baisser les intérêts. Et l’une des idées est de contracter un prêt personnel à un taux d’intérêt plus bas. Ainsi, vous remboursez toutes vos dettes et vous remboursez un prêt à des taux plus bas. Même si votre budget est encore très engagé, privilégiez le paiement des dettes qui ont des intérêts plus élevés. Un autre point important est que vous ne vous endettiez plus. Essayez de payer vos achats en liquide et d’éviter les paiements échelonnés, uniquement en dernier recours. Et n’achetez que ce que vous êtes sûr de pouvoir vous permettre et qui ne grèvera pas votre budget. Vous devez déjà savoir qu’on vit une situation assez indéfinie dans le pays, et en cas d’imprévu, vous devez être prévenus. Personne ne sait ce qui se passera demain et il est essentiel de disposer d’une réserve d’urgence. En outre, vous ne pourrez atteindre certains de vos objectifs que si vous économisez de l’argent. Il faut aussi avoir une stabilité financière et savoir contrôler ses finances. Comme beaucoup de personnes, vous avez sans doute besoin d’argent. Vous souhaitez obtenir un revenu complémentaire et ainsi arrondir vos fins de mois sans difficulté ? Sachez que c’est tout à fait possible avec votre connexion internet. Il y a des solutions simples à mettre en œuvre et sans risque pour collecter de l’argent sans demander des boulots au sein d’une entreprise. Elles ne  rendront certainement pas riche rapidement, mais, grâce au web, vous pouvez en profiter directement depuis chez vous. Pas question pour vous de perdre de l’argent : ces astuces fiables sont 100% gratuites et aucune compétence particulière n’est requise.

Répondre à des sondages ou lire des e-mails rémunérés

Des instituts de sondages et certaines sociétés ont besoin de collecter les avis des consommateurs. Ils cherchent à étudier nos habitudes de consommation pour améliorer leurs produits et services. C’est pourquoi votre opinion peut vous rapporter beaucoup d’argent.Les sites de sondages rémunérés fonctionnent tous sur le même principe : vous devez d’abord vous inscrire sur le site, en donnant des renseignements plus ou moins détaillés sur vos habitudes de consommation, qui permettront ensuite au site de cibler les enquêtes qui vous sont destinées. Une fois l’inscription validée, vous recevez, plus ou moins fréquemment, des invitations à participer à des enquêtes. Chaque enquête commence par une phase de sélection, qui vise à ne garder que les participants pertinents (par exemple pour un sondage sur une élection, les participants pourront être filtrés suivant les affinités politiques qu’ils déclarent). L’enquête s’arrête très vite si le participant n’est pas retenu, et dure au contraire entre 10 et 30 minutes si le participant est sélectionné (le temps prévisible est généralement précisé au début de l’enquête). Vous recevez un gain, le plus souvent sous forme de points échangeables contre de l’argent ou des cadeaux, lorsque vous avez complètement répondu à une enquête. Certains sites prévoient également un gain réduit pour les participants éliminés en phase de sélection. Chaque sondage terminé vous rapporte en moyenne 2 €. Tout dépend de la durée nécessaire pour le compléter. Vous gagnez jusqu’à 5 euros par heure environ. Cela ne semble pas énorme, mais si les instituts recherchent votre profil, les gains peuvent être plus importants. Si cette idée vous intéresse particulièrement et que vous prenez part à de nombreuses enquêtes de consommation, vous pouvez atteindre 100 € par mois. Ce n’est pas difficile à réaliser, mais cela peut prendre un peu de temps chaque semaine. Pour gagner encore plus d’argent, vous pouvez également parrainer vos proches. Le parrainage peut s’avérer très rémunérateur.  Avec le net, il est tout à fait possible de gagner de l’argent en lisant simplement des e-mails. Bien qu’ils soient souvent sous-estimés du fait de leur faible rémunération, les e-mails rémunérés sont pourtant un excellent moyen de rentabiliser son temps libre. Les e-mails rémunérés, aussi appelés PTR (Paid To Read pour “payé pour lire”), sont basés sur un principe de rémunération selon lequel vous êtes payé pour lire des e-mails. Pour ce faire, vous devez vous vous inscrire au préalable sur une plateforme qui propose ce genre de services (par exemple Moolineo ou Maximiles). Lors de votre inscription, vous devez mentionner l’adresse e-mail à laquelle vous souhaitez recevoir les e-mails rémunérés. Quand cela est fait, vous recevrez périodiquement des e-mails qu’il faudra lire pour être crédité. Certains e-mails demandent plus qu’une simple lecture. En effet, vous pouvez consulter des e-mails vous demandant par exemple de vous inscrire sur un site, de commander un produit, etc. avant d’être payé. Mais la rémunération est plus grande dans ces cas. En général, la rémunération de lecture simple d’un e-mail varie entre 0,01 et 0,04€ et celle des e-mails nécessitant une inscription ou toute autre action varie entre 0,10 et 0,30€. Vous aurez compris que tout est une question de volume d’e-mails reçus (et du nombre d’ouvertures de ceux-ci par vos soins évidemment). Plus le site rémunérateur est actif, plus vous gagnez d’argent.  Vos revenus pourront donc se cumuler rapidement avec ce site. 

Vendre ses objets inutiles sur internet

Au cours de sa vie, on accumule toute sorte d’objets ou de vêtements qui, pour la plupart, restent au fond d’un meuble ou d’un placard. Les changements de mode ou la lassitude ont bien souvent raison de ces achats passés. Grâce à internet et aux sites de vente en ligne, vous pouvez donner une seconde vie à ces objets et en profiter pour vous faire un peu d’argent. Parmi les effets personnels que vous pouvez revendre, il y a par exemple les livres d’occasion qui ne vous servent plus. Pensez aussi à revendre vos cadeaux inutilisés, même si ce concept déplaît à certaines personnes qui trouvent la pratique un peu immorale. Un cadeau qu’on vous a fait peut être inutile pour vous, mais utile pour quelqu’un d’autre. En plus, le produit peut être vendu neuf et encore emballé. Par ailleurs, s’il s’agit d’objets qui perdent vite l’intérêt de la part des consommateurs, et donc de la valeur commerciale, il vaut mieux les vendre au plus vite. Les meilleurs sites pour vendre ses objets d’occasion. Une fois vos objets bien préparés, vous allez vous retrouver face à une multitude de sites de vente en ligne. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici quelques incontournables de la toile. La façon la plus facile de mettre en vente un objet est de passer une petite annonce. Une autre manière de procéder peut être le principe des enchères. Sur portail web le plus connu dans ce domaine, vous fixez un prix de départ et éventuellement un prix de réserve, qui est le prix plancher en dessous duquel vous n’acceptez pas de vendre. Les acheteurs potentiels auront un certain délai pour porter leurs enchères. Dans ce système, une commission est prélevée sur la vente et l’insertion d’une annonce peut être payante. Tout dépend quels objets vous mettez en vente. Pour des produits très recherchés, les enchères peuvent décoller et vous rapporter gros. Les heureux propriétaires d’objets anciens et rares ont la chance de gagner de grosses sommes d’argent en les revendant sur internet. Qui sait, peut-être que des trésors se cachent dans votre grenier ?

Faire du covoiturage

Avec le Net qui nous facilite grandement la vie, le covoiturage est devenu populaire auprès d’un large public. Cette solution de transport présente un double intérêt : elle est source d’économies non négligeables, mais aussi de petits profits. Depuis quelques années maintenant, nombreuses sont les personnes qui ont testé et approuvé le concept. Beaucoup de personnes apprécient en effet les avantages qui peuvent en tirer. Le partage des frais d’essence et de péages est déjà très appréciable. Ensuite, il y a la dimension sociale : vous faites connaissance et discutez pendant le trajet avec d’autres utilisateurs. Cette expérience est généralement conviviale et enrichissante. En termes de gains financiers, ne vous attendez pas à de grosses sommes d’argent. Elles vous servent surtout à couvrir les dépenses nécessaires pour effectuer le trajet. Mais il s’agit d’une bonne manière pour garder son argent et l’utiliser autrement. Ainsi, c’est comme si vous faisiez du fric, n’est-ce pas ? Les montants que vous encaissez sont souvent proportionnels à la distance du voyage, mais libre à vous de fixer un prix plus élevé que celui recommandé par le site internet ou l’application de covoiturage. Selon votre destination, c’est relativement simple de trouver un compagnon de route. La plupart du temps, des personnes se positionnent rapidement pour en profiter. Alors, si vous voyagez souvent ou occasionnellement, et principalement seul, n’hésitez pas à creuser cette idée (vous avez tout à y gagner). En plus, c’est un geste pour la planète : moins il y a de voitures en circulation, mieux l’environnement se porte.

Vendre ses documents sur le net

Il existe sur la toile des sites qui vous permettront d’arrondir vos fins de mois en mettant à disposition vos documents. La plupart des textes proviennent de lycéens, d’étudiants ou d’enseignants, mais rien ne vous empêche d’en bénéficier avec des textes sur les sujets qui vous passionnent. Vos documents sont le résultat de votre travail et ils ont de l’intérêt pour beaucoup de personnes qui cherchent de l’aide dans un domaine bien précis. Pour répondre à la demande, diverses plateformes de partage mettent vos documents au service des internautes moyennant un prix d’achat déterminé. Que ce soient des cours, des manuels de méthodologie, des exposés, des mémoires ou des comptes rendus de recherche, tous vos documents sont susceptibles d’intéresser les autres internautes, dans le cadre de leurs études, pour apprendre ou se perfectionner dans un domaine particulier. Inscrivez-vous sur une plateforme de vente et de partage. Vous pourrez ainsi faire profiter des milliers d’utilisateurs de votre expertise tout en vous assurant un revenu passif. Et n’oubliez pas que plus vous serez populaires, plus vous vendrez votre travail et plus vous empocherez d’argent. Les règles d’or pour vendre vos travaux et gagner de l’argent. Pour vendre vos documents avec succès et devenir un vendeur apprécié, il y a quelques règles à respecter : vous êtes tenus au strict respect de la propriété intellectuelle et ne devez en aucun cas plagier un livre ou un site ou faire un copier-coller de plusieurs pages du web. En bref, le travail que vous vendez doit être personnel et unique. Vos documents doivent être irréprochables sur les plans typographique, syntaxique et orthographique, et évidemment ne comporter aucune erreur ni dans le fond ni dans la forme. N’oubliez pas que vos documents vont servir de modèle et de support à des internautes qui vont payer pour les utiliser, aussi ils doivent être d’une grande qualité et apporter une plus-value à leurs acheteurs. Travaillez bien sur votre titre et sur votre présentation : ces indications vont convaincre les potentiels clients d’acheter vos documents. Aussi soyez inventifs, accrocheurs et donnez envie de lire vos documents.

Proposer des petits services en ligne

Pour des gains supplémentaires, vous pouvez vous orienter vers des sites de  petits boulots. Il s’agit de site de services rapides en ligne mettant directement en relation les prestataires et les clients. C’est une bonne idée pour se faire un peu d’argent de manière régulière, en combinant parfois plusieurs services en même temps. Tout le monde peut proposer des services en ligne contre une rémunération. Ce sont des petits services au particulier que les voisins se rendent de temps à autre : garder la maison, tondre la pelouse, faire du babysitting, faire les courses, etc. Le genre de services que tout un chacun peut désormais vendre à travers le monde grâce à internet. Le concept touche aussi tout ce qui peut se transmettre via la toile. Grâce à des sites de jobbing  seule l’imagination est une limite aux services vendus sur internet. Cela peut partir de la traduction, rédaction ou correction de différents textes. Certaines personnes proposent aussi des retouches photos ou des conceptions visuelles sur PowerPoint. Des services de composition musicale, de poèmes d’amour, des vœux de mariage sont aussi très fréquents. Mais cela peut aussi concerner le dépannage à distance, l’assistance, la création de jeux ou de site internet, voire même l’interprétation des rêves. Les plus studieux peuvent aussi proposer d’aider les autres à faire leurs devoirs, les plus malins à trouver des vols pas chers, et les plus sages à fournir des conseils pratiques au quotidien. Pour lancer une offre de service en ligne sur un site de jobbing, il vous suffit de présenter en quelques lignes le service que vous proposez. L’ajout d’images ou de vidéo en complément d’une description complète du service peut être un réel atout. Il n’y a pas de règles définies pour la rémunération. Évidemment, vous serez payé 5 euros pour chaque service. Mais cela peut-être bien plus selon la difficulté du service rendu sur d’autres portails.

Endettez-vous

Vous voyez les choses en grand? Vous pouvez vous adresser à votre banque pour les projets comme la construction de locaux ou l’aménagement (le réaménagement) des terrains de votre association. Vous devez pour cela apporter la preuve d’une capacité de remboursement stable à la banque. Toutes les associations ne sont donc pas en mesure de souscrire un prêt auprès de la banque. La banque peut par contre accorder un prêt aux grandes ASBL justifiant de revenus passés stables. Si vous ne l’avez pas encore fait, il est plus que jamais tant de vous endetter. Oui. Endettez vous. Les taux d’intérêts n’ont jamais été aussi bas et ils commencent à remonter. Il est donc temps d’agir, et de profiter d’un « argent pas cher » pour vous endetter. Investir dans l’immobilier est en effet l’un des moyens les plus efficaces pour s’enrichir et créer de la valeur avec de l’argent qui ne vous appartient pas… puisqu’il vous sera prêté. Et si vous avez déjà réalisé un ou plusieurs emprunts bancaires, alors c’est le moment de les négocier. Généralement votre banque ne sera pas la plus compétitive pour renégocier son propre prêt (car elle y perdrait de l’argent). Je vous conseille donc de vous tourner plutôt vers un courtier en prêt bancaire.

Organiser un événement

Nouer des liens étroits avec votre communauté est essentiel pour une association. Les événements sont l’occasion idéale pour réunir vos voisins, vos amis et votre famille autour de votre club. Organisez par exemple un barbecue, un déjeuner, un concert, un quiz ou une soirée cinéma. Plus on est de fous, plus on rit: veillez donc à rendre l’accès abordable (évitez les tickets d’entrée trop chers ou les frais d’inscription trop élevés). Occupez-vous convenablement de vos hôtes, veillez à ce qu’ils s’amusent et à ce qu’ils reviennent de plus en plus nombreux chaque année. Encouragez vos membres à inviter leurs amis, leur famille, leurs connaissances et leurs collègues. Pensez à Koalect pour partager votre événement par e-mail ou sur les médias sociaux. Les personnes intéressées peuvent alors commander les tickets en ligne directement pour assister à votre événement. Cherchez des commerçants locaux ou même des grandes entreprises pour sponsoriser votre événement, en échange d’une visibilité.

Organiser un défi sportif sponsorisé

Pour une collecte de fonds optimale, créez avec votre association une raison, pour les donateurs, de faire un don. Les défis sportifs constituent à cet égard le contexte idéal, comme par exemple les «20 km de Bruxelles», ou même une allure libre locale. Incitez chaque coureur à convaincre dix amis, membres de la famille ou connaissances à faire un don. Pensez ici aussi aux e-mails et aux médias sociaux pour partager l’action de chaque coureur, par exemple avec un outil comme Koalect. Affichez le nom des sponsors sur les dossards des coureurs.

Se lancer dans le crowdfunding

Avez-vous déjà fait l’expérience du «crowdfunding»? Après l’étranger, les sociétés et les associations en Belgique ont elles aussi trouvé la voie du crowdfunding. Comme son nom l’indique, votre communauté (crowd en anglais) devient le sponsor (funder) de votre financement.
Vous nourrissez un projet assorti d’un budget spécifique que vous ne pouvez réaliser qu’à l’aide de votre communauté? Les plateformes de crowdfunding vous permettent de présenter votre projet en ligne et de le faire financer par votre communauté. Si vous parvenez à lever le montant fixé au départ, vous pouvez réaliser votre projet. Dans le cas contraire, tous les donateurs sont remboursés. Si votre projet n’intéresse que des personnes de votre entourage, vous pouvez vous tourner vers une plateforme comme Koalect, conçue pour partager des projets locaux avec la communauté. Par contre, si votre projet intéresse potentiellement un grand nombre , partout en Belgique et même au-delà des frontières, vous pouvez faire appel à de grandes plateformes de crowdfunding comme Kickstarter et Indiegogo.Optez pour le crowdfunding si votre projet s’inscrit dans le concept. Autrement, il vaut mieux envisager les types d’actions ci-dessus, qui vous permettront de récolter davantage de fonds. Fixez un objectif réaliste, les projets locaux récoltent rarement plus de 10 000 euros. Préparez une description claire et suffisamment concise. Le succès de votre projet dépend de la communication. Plus vos membres portent le projet et le partagent avec leurs amis et connaissances, plus le succès sera grand. Écoutez vos donateurs. Car même si votre projet ne réussit pas, vous recevrez sans doute un feed-back très précieux.

Récolter des dons dans le cadre d’une campagne de donation

Vous avez un projet spécifique pour lequel vous cherchez des moyens supplémentaires? Vous souhaitez acheter du nouveau matériel pour le club? Votre association souhaite récolter de l’argent pour une bonne cause? Pensez à la campagne de donation. Rendez visite au plus grand nombre muni d’une cagnotte. Soyez reconnaissant pour les petits dons mais n’hésitez pas non plus à demander des dons plus importants à ceux qui ont davantage de moyens. Pensez aux entreprises pour les dons de plus de 100 euros. En guise de remerciement, offrez à ces entreprises une visibilité et communiquez leurs dons. Pour certains projets, il est possible d’obtenir une attestation fiscale par le biais d’organisations comme la Fondation Roi Baudouin. Servez-vous d’une plateforme comme Koalect pour diffuser votre projet en ligne également (par e-mail et Facebook) et pour recevoir les dons en ligne.

Vendre un produit

Une des actions de collecte les plus populaires en Belgique est la vente de produits. Une excellente idée pour les associations, qui peuvent faire appel à leurs membres et à leur réseau local. Faites preuve de créativité pour créer vous-même et vendre des produits. Pourquoi ne pas tricoter des bonnets, construire des nichoirs ou cuire des tartes? Vous pouvez aussi décider d’acheter les produits auprès d’un fournisseur. Ils proposent leurs services depuis bien longtemps, que ce soit par exemple des gaufres ou encore des cartes de vœux.
Choisissez un produit populaire de bonne qualité. Pour être sûr d’en vendre encore l’année prochaine.