Les pensions de retraite ont droit à une fiscalité particulière. Ceux qui décident de cotiser pour la retraite afin de jouir d’une retraite complémentaire, en souscrivant à PERP, FCIP ont droit à des taxes moins élevées comparées aux revenus du travail. Cotiser pour la retraite permet d’économiser et s’acquitter du même impôt sur le revenu que celui des revenus du travail. La différence est que la pension de retraite bénéficie d’une contribution sociale généralisée (CSG) plus basse et très peu de charges sociales.

Système de caisse retraite : l’impôt sur le revenu

Pour calculer la fiscalité des pensions de retraite, il faut savoir que les retraités s’acquittent de l’impôt sur le revenu dont le taux est similaire à celui des revenus du travail. Le calcul de la fiscalité appliqué est de 10 %. Cela veut dire que l’on réduit le total des pensions de 10 % avant d’évaluer le calcul d’impôt. La différence est que le plafond maximum que peut atteindre l’abattement est plus bas que celui des revenus du travail. En 2017, le plafond atteignait 3552 € au lieu de 12 305 € appliqué à l’ensemble du foyer fiscal. L’abattement ne peut également pas être inférieur à 383 €/personne (abattement valable en 2017).

Prélèvements sociaux imposés par une pension de retraite

Plusieurs prélèvements sociaux s’appliquent à la pension de retraite. La contribution sociale généralisée des pensions de retraite est de 8,30 %. Sur ce pourcentage, 5,90 % sont déduits du total des pensions qui sont soumises à l’impôt sur le revenu. Les pensions de retraite sont concernées par l’acquittement de la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale au taux normal de 0,5 %.

L’assiette de ce prélèvement social est composée du montant brut de toutes les pensions personnalisées ou réversion. À compter du 1er avril 2013, les retraités s’acquittent de 0,3 % de leur pension au titre de la Casa (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie).

Principe du SCIP et PERP

Les SCPI représentent aux particuliers actifs ou retraités une alternative judicieuse afin de compléter les revenus grâce à la capitalisation. Le montant moyen mensuel d’une retraite de base pour une carrière complète s’élève à 1 037 €. À ce prix, il faudra ajouter les pensions versées aux régimes complémentaires Arrco et Agirc.

Le Plan Épargne Retraite Populaire (PERP) est un contrat d’assurance individuel et facultatif. Grâce à cette solution, le souscripteur pourra cotiser pour la retraite. Après avoir effectué des versements sur son plan jusqu’à sa retraite, il perçoit un capital accumulé converti en rente. Les rentes lui seront reversées jusqu’à son décès.