Le choix d’un crédit ne se fait pas la légère. Pour obtenir un prêt correspondant à ses besoins, il faut disposer d’un maximum d’informations et ce, quelle soit la nature du projet à l’origine de l’emprunt. En effet, il existe plusieurs catégories de crédits aux particuliers, et chacun d’entre eux comporte des spécificités. Dans ce guide, nous vous présentons ces différents types de prêts, leur fonctionnement, leur avantages et leurs inconvénients.

Les crédits à la consommation

Un prêt à la consommation est un contrat par lequel une banque ou un établissement de crédit octroie une somme d’argent à un particulier, afin que celui-ci finance des achats de biens ou des services. A travers cet accord, l’établissement préteur fixe un délai de payement, et la somme empruntée est remboursée de manière échelonnée dans le temps. Il peut s’agir d’un crédit instantané, d’un crédit rapide ou d’un découvert. Il existe plusieurs catégories de crédits de consommation :

  • L’achat à crédit ou vente à tempérament : c’est la forme de crédit à la consommation la plus rependue. Dans de type de contrat l’emprunteur fait un achat à crédit auprès d’une entreprise spécifique, au nom de sa banque. Toutefois, il est tenu de verser un acompte d’au moins 15 % du prix de vente au vendeur lors de la signature du contrat. Tant que cette condition n’est pas remplie, l’achat ne peut être validée.
  • Le prêt à tempérament ou crédit personnel : crédit à travers lequel la banque octroie une somme d’argent à un particulier pour lui permettre de couvrir des dépenses à caractère personnel (évènement familiaux, frais d’études, impôts, frais médicaux…). Il a la particularité de n’être rattaché à aucune facture déterminée, conséquence, sont taux d’intérêt est plus élevé.
  • Le crédit ou prêt affecté : Contrairement au prêt personnel, ce contrat oblige le consommateur à préciser la nature du bien ou du service pour lequel il empreinte de l’argent. Par ailleurs, le montant qui lui est prêté est fonction de ses dépenses prévisionnelles. On peut citer comme exemples le crédit auto-moto et le prêt travaux.
  • L’ouverture de crédit : encore appelé autorisation de découvert ou découvert autorisé, elle permet au demandeur de bénéficier d’un montant plafond d’emprunt pour une durée donnée.
  • Le crédit revolving ou crédit renouvelable : comme l’indique son nom, il est renouvelable après une période donnée.
  • Le crédit lombard : dans ce type de contrat, la banque octroie un crédit au demandeur contre nantissement d’emprunts, d’actions, de polices d’assurance-vie ou autres actifs.

Les crédits immobiliers

Les crédits immobiliers sont des prêts octroyés uniquement pour l’acquisition de biens immobiliers. Les dépenses liées à la rénovation, aux réparations ou à l’entretien des logements sont aussi concernées, à condition que le montant des travaux soit supérieur à 75 000 euros. On distingue :

  • Le crédit immobilier amortissable : c’est le crédit immobilier le plus rependu. L’emprunteur reçoit un capital donné pour financer une opération immobilière. En fonction de la somme reçue, il paye un montant d’intérêt défini. Plus il avance dans le remboursement de sa dette, plus le montant des intérêts diminue.
  • Le prêt in fine : Dans ce type de contrat, l’emprunteur ne rembourse sa dette qu’en fin de crédit. Pendant le temps que dure l’emprunt, il ne paye que les intérêts générés par le montant emprunté. Néanmoins, il se doit de nantir un produit d’épargne en parallèle. Ce type de prêt est dédié aux gros investisseurs.
  • Le prêt relais : crédit de courte durée, il est remboursable après un ou deux ans. Sa particularité vient de son mode de remboursement qui s’effectue uniquement par la vente d’un bien. Cela signifie que, pour en bénéficier il faut être prêt à vendre un bien immobilier. C’est le prêt d’argent idéal pour un particulier souhaitant vendre son logement pour en acquérir un autre.
  • Le crédit immobilier lissé : il s’agit d’une procédure permettant aux emprunteurs d’harmoniser leurs remboursements. Ainsi, ils peuvent recourir à plusieurs crédits à la fois et les regrouper pour bénéficier d’une durée de remboursement unique ou d’une mensualité unique.
  • Les prêts subventionnés : c’est l’ensemble des prêts dont le payement est amorti par l’Etat, les collectivités territoriales ou les entreprises. Semblables aux micros crédits ils sont destinés aux personnes à revenus modestes. Entre autres, on peut citer : le prêt à taux zéro, le prêt action logement, le prêt Paris logement, les prêts aidés locaux et le prêt accession sociale.

Le Crédit-bail

Encore appelé leasing, le crédit-bail est un contrat à travers lequel un établissement financier s’engage à aider l’un de ses clients à acquérir un bien à un prix déterminé. En retour, l’emprunteur s’engage à lui verser des redevances mensuelles sur une période donnée. Le crédit de location avec option d’achat est l’une des variantes du leasing. Il permet de louer un véhicule durant une période donnée, avec possibilité de l’acheter en fin de contrat.