Vous cherchez à faire des économies en ces temps incertains ? Savez-vous qu’il est possible d’agir afin de réduire le montant de votre assurance habitation ? Vous trouverez dans le texte ci-dessous sept astuces pour y parvenir.

1. Comparez les différentes offres !

Une concurrence féroce règne dans le monde de l’assurance. Toutes les compagnies luttent avec acharnement afin de conquérir toujours plus de nouveaux clients. En tant que consommateur, vous devez profiter de la situation ! Avant de signer à nouveau votre contrat d’assurance habitation, demandez un maximum d’informations. Exigez de chaque compagnie une réponse chiffrée et, surtout, un devis d’assurance bien détaillé. Seul ce document, vous permettra de comparer les propositions afin de retenir la plus avantageuse pour vous. Si vous souhaitez économiser du temps pour trouver un nouvel assureur en vue de la prochaine résiliation du contrat actuel, n’hésitez surtout pas à vous servir des comparateurs en ligne. Il vous suffit d’entrer quelques informations (lieu de résidence, superficie, équipements, etc.) afin d’obtenir un aperçu des tarifs proposés par les principaux assureurs français.

2. Définir précisément vos besoins

La plupart des contrats habitations offre un large niveau de protection. Ils vous couvriront contre les incendies, les dégâts des eaux, les vols, les mauvaises conditions climatiques et bien d’autres choses encore. Néanmoins, certaines garanties peuvent sembler inutiles en fonction des circonstances. Par exemple, il est bon de s’interroger sur l’intérêt de souscrire une garantie contre les dégâts causés par le gel si l’on occupe un appartement au cœur du centre d’une grande zone urbaine. Consultez attentivement votre contrat et n’oubliez jamais que le diable se cache toujours dans les détails !

3. Changer de lieu de résidence

Vous ne le savez peut-être pas mais la zone de résidence peut impacter fortement le montant des cotisations de votre assurance habitation. Certaines zones sont en effet considérées comme à risque pour les assureurs en raison des nombreux sinistres qui y sont constatés. A contrario, résider à proximité immédiate d’une gendarmerie ou d’une caserne de pompier amènera votre assureur à réduire la facture. Aussi, il peut être intéressant de déménager en vue de gagner un peu d’argent, surtout si vous êtes locataire.

4. Rechercher avant tout les logements récents

Le type de logement entre également en ligne de compte pour le contrat d’assurance. Les matériaux les plus modernes, considérés comme plus sûrs et plus résistants, vont ainsi avoir la préférence des compagnies. On les trouve principalement dans les logements construits récemment. Si vous êtes le propriétaire d’une habitation plus ancienne mais que vous venez de réaliser des travaux de remise aux normes et de sécurisation, contactez au plus vite votre assureur. Celui-ci vous proposera très certainement des tarifs à la baisse !

5. Investir sur la sécurité

Aujourd’hui, tout le monde peut équiper son habitation de dispositifs de sécurisation. Certains d’entre eux ont d’ailleurs la cote auprès des assureurs. Ils permettent en effet de réduire le risque de sinistre concernant votre logement. Par conséquent, un système de vidéosurveillance, un dispositif d’alarmes ou même un simple portail à commande électrique peuvent vous faire réaliser de belles économies ! Pour en savoir plus, prenez conseil auprès un installateur spécialisé.

6. Modifier le montant de la franchise

Dans le monde des assurances, la franchise correspond à la somme restant à la charge du client suite à un sinistre. Logiquement, plus la franchise sera élevée et plus le montant des cotisations sera faible. Aussi, il est judicieux de faire un point sur votre capacité à supporter une franchise plus élevée. Si vous êtes prêt à assumer une plus grande responsabilité ou que vous considériez le risque qu’un sinistre survienne comme faible, contactez votre assureur et renégociez sans plus attendre votre contrat actuel. Vous pourriez bien réaliser une très bonne affaire grâce à un simple appel téléphonique !

7. Régler en un seul paiement

Il s’agit d’une astuce malheureusement trop méconnue du grand public. La plupart des assureurs considère le paiement des cotisations annuelles en un seul versement comme plus simple à gérer. Il leur permet également de réduire le risque d’un défaut de règlement de l’échéance mensuelle. L’assuré va lui aussi en profiter. En optant pour le paiement annuel, il n’aura en effet plus à payer certains frais de gestion. L’économie ainsi réalisée peut atteindre plusieurs dizaines d’euros chaque année. Attention, vous devez également savoir qu’une partie des assureurs applique de tels frais aux règlements effectués par chèque. Pour vous en exonérer, optez de préférence pour la carte ou le virement bancaire.