Face aux diverses charges qu’on doit payer, un incident de paiement peut se produire, surtout si vous n’effectuez pas un bon suivi de votre budget et si vous ne gardez pas beaucoup d’argent sur votre compte bancaire. Non seulement cette situation est inconfortable. Mais, elle peut avoir des  répercussions financières pénalisantes.

Qu’est-ce qu’un incident de paiement ?

Un incident de paiement survient lorsque votre situation financière vous empêche de payer une somme due ou d’honorer un engagement à payer. Ceci se matérialise par le refus de votre banque d’effectuer une transaction demandée par une entreprise ou une personne à cause d’un manque de trésorerie sur votre compte bancaire. Ainsi, il y a incident de paiement lorsque le prélèvement mensuel concernant par exemple le paiement de votre abonnement téléphonique est refusé par votre banquier. Un chèque sans provision aussi entraîne un incident de paiement, tout comme le retrait au-delà du découvert convenu avec votre banquier (découvert non autorisé).

Quelles sont les conséquences d’un incident de paiement ?

Si votre budget est déjà serré, un incident de paiement va fragiliser encore plus votre situation financière. En effet, cela engendre des coûts facturés par votre banque. Les frais bancaires varient suivant un établissement bancaire d’un autre, mais sont plafonnés à 50 euros s’il s’agit d’un chèque sans provision. La limite est de 20 euros pour un rejet de paiement par virement bancaire, et ce sera de 8 euros maximum pour chaque opération au-delà du découvert autorisé, avec une limite mensuelle de 80 euros. Si vous souhaitez changer de banque, les montants des frais appliqués par la banque constituent donc un critère de choix important à tenir en compte.

Outre les pénalités financières appliquées par l’établissement bancaire, un incident de paiement peut aussi engendrer un fichage à la banque de France. Ce qui signifie que l’incident sera enregistré dans un fichier qui peut être consulté par tous les établissements bancaires. Ceci peut alors fragiliser la confiance que les banquiers auront vis-à-vis de votre capacité à bien gérer vos finances. De ce fait, ils pourront être plus réticents à vous accorder un prêt bancaire pour financer vos projets ultérieurs.

Sachez aussi que si vous ne réglez pas votre situation rapidement, et que si votre banquier décide de vous inscrire au Fichier Centrale des Chèques ou FCC, vous ne pourriez plus détenir un carnet de chèques pendant une durée de 5 ans et votre carte bancaire pourrait aussi être retirée. En effet, vous devenez un interdit bancaire.

Comment régulariser rapidement votre situation ?

Même si votre banquier vous a prévenu de l’incident de paiement, vous pouvez encore agir rapidement pour limiter la casse. Contactez-le pour demander la marche à suivre pour régulariser rapidement votre situation. En général, il vous suffit de réapprovisionner votre compte à concurrence des sommes dues (avec les frais appliqués par la banque). Vous avez en général 2 jours pour cela. Après ce délai, votre banquier signalera l’incident à la Banque de France.

Pour éviter de vous retrouver dans une telle situation à l’avenir, il est recommandé de suivre de près votre budget. Notez le montant des chèques que vous avez émis. Surveillez vos diverses rentrées et sorties d’argent. Ceci suffira à prévenir les difficultés financières. Si vous avez un smartphone, sur PlayStore ou AppleStore, vous avez un grand nombre d’applications au choix gratuites qui peuvent vous aider à mieux gérer votre budget.

Enfin, si vous souhaitez changer de banque, assurez-vous avant la clôture de votre compte que tous les chèques que vous avez émis sont déjà encaissés. En effet, un chèque requérant un transfert d’argent à partir d’un compte qui n’existe pas entraîne un incident de paiement.