En Suisse, sortir des dettes peut s’avérer parfois assez difficile pour de nombreuses personnes. Si vous vous trouvez dans une telle situation, ne restez pas seul. Essayez de trouver de l’aide auprès d’un spécialiste ou d’une tierce personne. Pour éviter que l’endettement aille jusqu’au recouvrement de dettes et aux poursuites judiciaires, essayez de trouver des solutions à temps.

Par quoi commencer ?

Afin de sortir des dettes en Suisse, il faut tout d’abord que la ou les personnes concernées prennent conscience de l’ampleur de la situation, ce qui n’est pas toujours facile pour certains. Très souvent, l’endettement peut causer de la honte et c’est ce qui pousse de nombreuses personnes à avoir peur de parler de leurs situations. C’est quelque chose qu’il faut savoir dépasser car la meilleure des solutions est, avant tout, de trouver de l’aide. En effet, parler de votre situation de surendettement à des personnes de confiance ou à des experts peut vous aider à retrouver votre confiance en vous, et le processus de désendettement pourra être lancé plus facilement. Vous pouvez également vous tourner vers l’instance de conseil pour vous aider à lister vos créanciers et à établir un budget qui vous permettra de limiter au possible vos dépenses. L’aide d’un professionnel est très sollicité car des conseillers peuvent vous aider à sortir des dettes en mettant en place un plan d’assainissement des dettes ou de désendettement. Sachez que chaque dette est consignée. La mise en place de ce plan d’assainissement des dettes peut prendre jusqu’à trois (03) ans. En effet, l’opération exige la prise en compte des finances de la personne, de sa situation personnelle et de son état de santé. Mais il faut également voir les capacités du client à subvenir à ses besoins et à payer ses impôts, sans qu’il ait besoin d’avoir recours aux dettes lorsque le moment de payer les factures arrivera. Pour en savoir plus sur l’assainissement des dettes, allez sur www.milenia.ch.

Les autres alternatives

Il existe également d’autres alternatives pour vous aider à sortir des dettes en Suisse. Les facilités de paiement peuvent s’avérer utiles pour les débiteurs, si les dettes ne sont pas trop élevées. Pour ce faire, vous devez effectuer un remboursement dans un détail de trois (03) ans au maximum. Vous pouvez également demander à vos créanciers de diminuer les intérêts. Si vos dettes sont trop élevées pour être remboursées en trente-six (36) mois, la meilleure solution pour vous sortir du surendettement serait d’avoir recours à la remise partielle des dettes ou au concordat extra-judiciaire, surtout si vous avez encore les moyens nécessaires. Pour ce faire, vous pouvez demander un sursis à vos créanciers et proposer un autre délai de remboursement. Proposez le montant maximum possible et négociez. La faillite personnelle est également une alternative possible pour les débiteurs dont les dettes ne peuvent pas être payées avec leurs revenus à cause du fait que les montants des dettes sont largement au-dessus des revenus mensuels. L’article 191 de la Loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite autorise une personne à demander d’être mise en faillite personnelle. Pour ce faire, le débiteur doit présenter des justificatifs montrant qu’il ne peut plus payer ses dettes et il doit prouver qu’après cela, il pourra tout à fait subvenir à ses besoins sans risquer un nouvel endettement. Il doit aussi disposer de frais nécessaires pour payer la procédure de mise en faillite personnelle. Cependant, dans tous les cas, évitez de demander de l’aide financière auprès de quiconque. Dans le cas contraire, cela vous fera des dettes à payer en plus.

En cas d’endettement, qu’est-ce qu’il faut éviter

En plus d’une aide financière, il y a d’autres éléments qu’un débiteur doit éviter de faire lorsqu’il est dans une situation de surendettement. Il doit, en effet, également éviter les crédits à la consommation et les cartes de crédit. L’une des premières erreurs que les personnes en état d’endettement font est de contracter un petit crédit pour rembourser leurs dettes, en oubliant malheureusement qu’un crédit n’est jamais gratuit. Le montant de la mensualité de remboursement est assez conséquent, en plus des intérêts. Le budget peut vite monter en flèche. Une personne avec un budget sans mensualité de crédit aura donc plus de dettes à payer, en addition à celles qu’il a déjà amassées.

Et ce qu’il faut faire en cas d’endettement ?

Ce qu’un débiteur peut faire pour essayer de sortir de ses dettes c’est d’optimiser son budget de la bonne manière. Pour ce faire, il doit essayer de dépenser moins et de privilégier les dépenses importantes au quotidien comme le loyer, les frais médicaux, les assurances obligatoires, le transport et la nourriture. Il peut aussi demander à son conseiller de regarder dans ses dépenses ce qui peut être supprimé comme certaines assurances qui ne sont pas forcément nécessaires. Réduire le montant de ses dettes est aussi possible, surtout en ce qui concerne les actes de défaut de biens, mais cela prend beaucoup de temps et les démarches sont plus compliquées. Si une personne ne fait pas suffisamment attention à ses dettes, le surendettement peut amener jusqu’aux poursuites judiciaires et le débiteur peut être sujet à un recouvrement de dettes, alors qu’il n’a même plus les moyens pour cela.