Les entreprises comme les particuliers rencontrent souvent des difficultés pour faire leurs déclarations d’impôts. En effet, il existe un certain nombre de documents à réunir, des calculs à faire et des délais à respecter. C’est pourquoi de plus en plus de personnes physiques et de sociétés se tournent vers les fiduciaires afin de réaliser toutes les démarches à leur place.

Qu’est-ce qu’une fiduciaire en Suisse ?

En Suisse, une fiduciaire est une entité qui possède un savoir-faire particulier et une grande expérience dans le calcul d’impôts à Genève ou dans tout autre canton de la confédération helvétique. Il peut s’agir d’une personne physique ou d’une personne morale qui possède un mandat afin d’agir en nom et place d’un mandant. La fiduciaire peut également tenir la comptabilité d’une société, élaborer les salaires, et même établir les comptes annuels de celle-ci. Cela concerne en particulier l’élaboration du bilan ainsi que du compte de résultat prévisionnel. Elle est donc l’équivalent des cabinets comptables dans d’autres pays.

Il est également possible de s’adresser à une fiduciaire dans le cadre de la création d’une entreprise ou si cette dernière rencontre des difficultés pendant son exploitation. Elle peut encore se tourner vers une fiduciaire afin de déclarer ses impôts à Genève et de réaliser toutes les démarches à sa place. Cette dernière peut également domicilier le siège social d’une société patrimoniale ou d’un holding. De plus, la fiduciaire est l’interlocuteur idéal pour effectuer le calcul d’impôts à Genève.  Enfin, il est courant qu’une PME ou une TPE s’adresse à une fiduciaire afin de lui demander des conseils et trouver les solutions à ses problèmes de gestion courante, de comptabilité ou de financement.

Comment déclarer ses impôts à Genève ?

En ce qui concerne le canton de Genève, la déclaration d’impôts doit parvenir à l’administration fiscale au plus tard le 31 mars de l’année en cours. Dans le cas où vous l’avez reçu avec un peu de retard, vous devez impérativement la retourner avant le 15 avril. Il convient de noter que toute personne en âge de travailler et capable de remplir une déclaration d’impots à Genève doit le faire et payer ses impôts. Normalement, il existe deux moyens pour s’acquitter de ses impôts dans le canton de Genève. Ainsi, il est possible de faire une déclaration papier ou par logiciel, c’est-à-dire en ligne.

Mais que ce soit pour l’un ou pour l’autre, il faut toujours réunir les documents indispensables pour faire une déclaration d’impôts à Genève. Il s’agit notamment des factures se rapportant aux dépenses professionnelles comme les abonnements dans les transports publics, les vélos ou encore les deux-roues loués sous forme de forfait. Le repas hors-domicile ainsi que le travail de nuit ou posté peuvent également entrer dans le calcul d’impôt à Genève. Il en est de même des autres dépenses relatives à l’activité professionnelle, à l’instar de la littérature spécialisée, les outils, l’habillement, etc. D’autre part, il faut également déduire de ses impôts les pensions alimentaires reversées au partenaire ou aux enfants ainsi que les contributions d’entretien.

Les autres documents à préparer

 

Pour effectuer le calcul d’impôts à Genève, il faut encore déduire de ses revenus les intérêts passifs. Il s’agit notamment des crédits privés, des hypothèques, des emprunts auprès d’un établissement bancaire, etc. En ce qui concerne les primes d’assurance, la déduction est possible jusqu’à un certain montant. Cela concerne l’assurance vie, la caisse de retraite et la caisse maladie. Ainsi, pour l’impôt fédéral direct, les célibataires imposables peuvent déduire jusqu’à un montant de 1 700 francs contre 3 500 francs pour les personnes imposables en situation maritale. De même, il suffit généralement de mentionner le numéro de votre compte bancaire dans votre déclaration d’impots à Genève afin que l’administration fiscale vous restitue les 35 % des intérêts bancaires engendrés par les carnets d’épargne et les comptes-salaires.

Il faut encore savoir que vous bénéficiez d’un crédit d’impôt si vous avez fait une donation ou payé des cotisations en faveur d’un parti politique. Par ailleurs, vous pouvez déduire jusqu’à un certain montant de vos impôts les intérêts de vos comptes bancaires ou d’épargne. Le calcul d’impôt à Genève est assez complexe dans la mesure où vous devez déduire de vos impôts le rachat d’années de la caisse de pension, les cotisations à des organisations reconnues d’utilité publique. Il en est de même pour les dépenses concernant certaines prestations médicales dues à un accident ou une maladie et qui ne sont pas couvertes par les assurances. Il ne faut pas oublier l’activité rémunérée des deux conjoints ainsi que les déductions relatives aux enfants et les frais liés au handicap qui permettent de bénéficier d’une déduction d’impôts sous certaines conditions.

Les avantages de se tourner vers une fiduciaire

Il n’est pas facile pour un particulier ou une entreprise de réaliser le calcul d’impôts à Genève, tellement il y a de paramètres à tenir en compte. De plus, il n’est pas du tout évident de savoir jusqu’à quel montant la déduction s’applique pour telle dépense. Il est donc plus intéressant de faire confiance à une fiduciaire qui connaît parfaitement tous les textes réglementaires se rapportant aux déclarations d’impôts à Genève. Ce qui signifie que celle-ci est donc en mesure de permettre à une société ou un particulier de faire des économies si elle est chargée de déclarer ses impôts à Genève. Car la fiduciaire est en mesure d’optimiser les impôts de son client.

Par ailleurs, le recours à une fiduciaire permet de gagner du temps, dans la mesure où elle aide son client à remplir sa déclaration d’impots à Genève. Il suffit de réunir tous les documents indispensables et la fiduciaire vous accompagne pour le remplissage de votre déclaration d’impôts. Et ce, que vous optiez pour une déclaration sur papier ou en ligne. De plus, vous êtes sûr que votre déclaration sera envoyée dans les délais et que vous ne risquez pas de pénalité de retard. Enfin, si vous avez une réclamation à faire auprès de l’administration fiscale cantonale genevoise, le mandat que vous avez donné à la fiduciaire lui permet d’agir à votre place !

Comment choisir une fiduciaire à Genève ?

Si vous souhaitez trouver un professionnel  qui va faire le calcul d’impôts à Genève à votre place, vous devez rechercher une fiduciaire. Comme elles sont très nombreuses, il convient de mettre en place un canevas de sélection. En premier lieu, il faut que la fiduciaire possède une grande expérience dans le domaine. Vous devez vous renseigner sur sa réputation à Genève,  sur son nombre d’années d’existence ainsi que sur sa taille. Il est également important que les bureaux de la fiduciaire soient proches de votre domicile ou de vos locaux professionnels afin de pouvoir rencontrer directement les personnes qui tiennent votre comptabilité ou qui s’occupent de la déclaration de vos impôts.

D’autre part, il est utile de vous demander les services proposées par la fiduciaire. Il est important de savoir qu’elle est en mesure de répondre à vos besoins actuels, mais que ses offres peuvent également évoluer avec le temps afin de vous accompagner dans le développement de votre entreprise. Ensuite, renseignez-vous si elle connaît bien vos problématiques et si elle a déjà eu des clients dans la même situation que vous. Enfin, il est essentiel de demander comment fonctionne la fiduciaire et quels sont ses délais de traitement. Bien entendu, vous devez vous informer le coût du mandat que vous souhaitez mettre en place.